FAQ (Traitements Oculaires)

FAQ title image

PRK est une méthode ancienne et douloureuse, pour cette raison non préférable. Bien que le LASIK est plus moderne que la PRK, le femto LASIK est devenu une méthode plus préférable à cause de ses résultats parfaits et fiables. Le model le plus moderne du femto LASIK est l’intralase femtosecond laser, et lorsque vous choisissez la clinique de l’œil pour le traitement, vous devriez demander s’ils utilisent ce type de laser et à quelle fréquence ils le changent. (Il doit être remplacé au moins tous les 5 ans). Meditravelist vous assure de vous offrir le meilleur service.

Femto-LASIK est une méthode de séparation fine du volet cornéen au laser en éliminant l’utilisation du scalpel.

Il n’est pas souhaitable de conduire parce que votre vue sera affectée jusqu’à ce que la cornée guérisse.

Si vous n’êtes pas vraiment myope, l’amélioration a lieu en quelques heures. Par contre, si vous avez un astigmatisme sévère ou une hypermétropie (spécialement sévère également), la guérison peut prendre un temps plus long comme plusieurs mois.

Bien que cela varie en fonction des caractéristiques structurelles de vos yeux (spécialement la cornée), il est possible de corriger tous les troubles visuels par la chirurgie oculaire au laser chez la plupart des patients (90%). Votre admissibilité à une chirurgie oculaire au laser peut être déterminée par un examen oculaire sans douleur avant la chirurgie.

Oui, mais, vous pouvez subir une vision fluctuante durant votre grossesse et l’allaitement après la chirurgie. Ces troubles sont temporaires et vous n’avez pas de quoi à vous faire du souci.

Pour votre traitement, rester trois nuits à l’hôtel est suffisant, voire même mieux si vous pouvez rester quatre nuits. L’opération sera portée au lendemain du jour de votre arrivée et vous pouvez avoir votre suivi tous les jours jusqu’à votre départ. Vous devriez avoir votre suivi les 10e et 30e jours de votre arrivée.

Le chirurgien ophtalmologue discutera avec vous du degré de correction souhaité pour chaque œil. En général, un second traitement n’est pas nécessaire, mais parfois (faible probabilité) vous pouvez avoir besoin d’une seconde opération après quelques mois. Toutefois, cette probabilité est significativement réduite par les nouvelles méthodes de chirurgie au laser.

La chirurgie oculaire réfractive peut affecter la sécheresse oculaire, mais cette condition est généralement temporaire. Si vos yeux sont déjà assez secs, vous devez avertir votre chirurgien avant la chirurgie. Evitez la sécheresse en utilisant les gouttes de sécheresse que vous utilisiez avant la chirurgie.

La chirurgie réfractive ne conduit pas à un changement en pression intraoculaire, mais parfois, votre spécialiste des yeux peut sous-estimer cette pression durant l’examen oculaire. Dans ce cas vous devez informer votre ophtalmologiste que vous avez subi une chirurgie réfractive.

En une seule séance, on préfère généralement l’intervention aux deux yeux.

Les risques de ce traitement sont faibles et sans importance.

Risques majeurs / complications: ·

  • Correction excessive ou mineure (peut nécessiter une correction)·
  • Halos  (spécialement visibles la nuit, peuvent être temporaires ou rarement permanents, peuvent nécessiter une correction)·
  • Sécheresse oculaire (peut être éliminée avec des gouttes hydratantes)·
  • Déplacement du volet cornéen (besoin d’une remise en place dans la salle d’opération)·
  • Infection et/ou douleur (évitable avec des gouttes anti-inflammatoires et antibiotiques)

Risques / complications exceptionnelles (1/1000 cas): · 

  • Ectasie cornéenne·
  • Cécité (aucun cas connu)

Contre-indications principales: · 

  • Kératocône (cornée en forme de cône)·
  • Toute configuration de l’œil qui empêche la chirurgie (Comme une cornée qui n’est pas assez épaisse)·
  • Toute maladie oculaire grave·
  • Myopie demeurant stable pendant moins d’un an·
  • Moins de 18 ans·
  • Les maladies auto-immunes·
  • Grossesse·
  • Un œil

L’opération est effectuée sous anesthésie en utilisant des gouttes pour les yeux et vous ne sentirez aucune douleur. Par contre, le patient peut entendre le son du laser, et détecter l’odeur émise pendant le retrait du volet cornéen et sentir légèrement une pression du laser sur les yeux. Les gouttes utilisées pour l’anesthésie sont aussi utilisées pendant les heures suivantes. Dès le lendemain, on ne prévoit généralement  plus de douleur.

Évaluation Médicale Gratuite

error: Content is protected !!